La Région va-t-elle couper ses liens avec les zones “anti LGBT” de Pologne ?

C’est un article publié sur le site Têtu en fin de semaine dernière qui a fait éclater l’affaire.

Dans l’enquête publiée par le magazine, on apprend que parmi les 88 zones "anti-LGBT" de Pologne, épinglées par le site "Atlas de la haine", certaines sont jumelées avec des communes ou régions françaises, dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans ces deux zones polonaises, toujours selon Têtu, "des services privés peuvent être refusés à des personnes LGBT+ pour des motifs religieux".



 



Une affirmation qui ne surprend pas vraiment dans ce pays où le mariage des couples de même sexe est illégal. La Pologne avait été condamnée, en décembre dernier, par le parlement européen après que les élus locaux polonais aient été poussés "à s’abstenir de toute action visant à encourager la tolérance à l’égard des personnes LGBTI et à ne pas fournir d’aide financière aux ONG qui œuvrent en faveur de l’égalité des droits". Ambiance.



 



La Région Auvergne-Rhône-Alpes a noué depuis de nombreuses années trois partenariats avec l’Assemblée régionale de Voïvodie de Petite Pologne, Malopolska. C’est cette même Assemblée qui avait approuvé une déclaration sur l’opposition à l’introduction de l’idéologie LGBT dans les collectivités locales.



 



Dans un communiqué, le patron de la gauche à la Région Jean-François Debat, a demandé à Laurent Wauquiez que la Région Auvergne-Rhône-Alpes "condamne publiquement cette déclaration de la Région de Malopolska et apporte son soutien à la communauté LGBTI". Jean-François Debat soutient également que "si la Région de Malopolska devait persister sur cette voie, il deviendrait dès lors nécessaire de remettre en question notre convention de partenariat".



 



Contacté, l’entourage de Laurent Wauquiez affirme "veiller scrupuleusement à ce que les sujets de politique intérieure n'aient aucun lien avec ce jumelage" puisque "les positions politiques prises par la région Poliskaia en Pologne n'engagent en rien notre Région". Paradoxalement, les communicants de l’ancien chef de file des Républicains soutiennent que "les politiques qui visent à ostraciser ou discriminer une partie de la population et notamment les homosexuels sont contraires aux valeurs que porte la région Auvergne-Rhône-Alpes".



 



Des positions qui, semble-t-il, ne laissent pas présager la rupture des partenariats entre les deux régions. Pourtant, il y a quelques jours sa décision de "geler ses relations avec les autorités de la région Malopolska".

Rédigé par dans Politique le 28/02/2020 à 08h17

Retour à la liste d'articles

Coronavirus : le Département de l’Isère débloque 42 000 masques

C’est le beau geste de Jean-Pierre Barbier. Lire la suite...

Municipales à Grenoble : Eric Piolle largement en tête au premier tour

C’est une victoire écrasante pour ce premier tour des élections municipales. Lire la suite...

Coronavirus : les élections municipales et métropolitaines finalement maintenues

Elle a été considérée mais finalement pas retenue. Lire la suite...

Réforme des retraites : le meeting d’Emilie Chalas perturbé à Grenoble

La journée de lundi a été marquée par de nouvelles mobilisations contre l’utilisation du 49.3 par le gouvernement pour faire passer la réforme des retraites. Lire la suite...

Greta Thunberg bientôt en visite à Grenoble

La nouvelle est officielle depuis ce weekend. Lire la suite...

Municipales : dans un nouveau sondage, Eric Piolle donné largement en tête

Ce lundi matin, un sondage pour les prochains municipes à Grenoble a été publié par France Bleu Isère et Le Dauphiné Libéré Lire la suite...

Grenoble : Eric Piolle dévoile sa liste pour les municipales

Le maire sortant de Grenoble, Éric Piolle, a présenté ce mardi sa liste "Grenoble en Commun" pour les municipales prévues dans moins d’un mois. Lire la suite...

Nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran promet une enquête sur le mal-être hospitalier

Ce lundi, Olivier Véran a pris ses fonctions de ministre de la Santé. Lire la suite...

Le député de l’Isère Olivier Véran devient ministre de la Santé

C’est une belle promotion pour Olivier Veran, député de l’Isère. Lire la suite...

La région Auvergne-Rhône-Alpes officiellement propriétaire du château d’Antoine de Saint-Exupéry

L’acquisition s’élève à 980 000 euros. Lire la suite...

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information Grenobloise, utilisez la recherche ci-dessous :
0 Articles aujourd'hui
20693 Articles
Jeudi 09 Avril 2020

Liens commerciaux : Jazz | Allzic, radio gratuite | Rhone Alpes TV
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon