Pour rassurer le PPE, Wauquiez se met à l’allemand et masque son euroscepticisme

Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accueillait ce jeudi au Sofitel de Lyon, le Parti Populaire Européen pour parler de la sécurité en Europe.

Pour rappel, le Parti Populaire Européen ou PPE, est un parti politique européen qui est composé de membres de droite et de centre droite. Il détient un groupe au Parlement Européen et à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Autrement dit, ses membres participent à la vie politique européenne.



 



C'est donc accompagné de Joseph Daul, président du PPE, Manfred Weber, président du Groupe PPE, Françoise Grossetête, vice-présidente du Groupe PPE et de Franck Proust président de la délégation française du groupe PPE, que Laurent Wauquiez a tenu à rappeler l'importance de l'implication des Républicains dans la protection de l'Europe et de ses citoyens.



 



D'autres grandes personnalités politiques étaient également présentes à l'instar des députés européens LR Michèle Alliot-Marie, Nadine Morano et Geoffroy Didier. 



 



Après avoir commencé son discours en remerciant la venue de chacun en français, le président LR s'est amusé à parler quelques minutes en allemand avant de reprendre son discours, pour le confort des auditeurs dans la langue de Molière.



 



Pour Laurent Wauquiez, la sécurité de l'Europe est avant tout une priorité pour son parti. "Nous croyons aux Républicains dans le fait que nous avons besoin de l'Europe. Et nous voulons une Europe pragmatique, nous voulons une Europe concrète, nous voulons une Europe qui protège. Et c'est ce discours pour lequel nous nous battons. Pour faire en sorte que nous ayons un vrai débat européen lors de cette élection et pas juste un débat caricatural cherchant à juste résumer si vous êtes pour ou contre l'Europe", a expliqué le président des Républicains lors du colloque.



 



Un propos soutenu par Franck Proust, député européen, président du groupe LR et de la délégation française du groupe PPE : "La sécurité des citoyens européens est la première de nos priorités. Cette réunion à Lyon est donc une étape de transition entre nos résultats concrets obtenus au Parlement Européen pour les citoyens et la définition d'actions à venir".



 



Tout au long de son discours, Laurent Wauquiez a souvent employé dans ses propos le terme Républicains, comme si son discours était celui de son parti mais pas totalement le sien. Les élections européennes étant prévues pour mai 2019, Laurent Wauquiez tient déjà à poser ses volontés concernant son parti. Une mission quelque peu imposée depuis son nouveau titre de président du parti Les Républicains et un exercice pas si simple.



 



Connu pour être "eurosceptique", Laurent Wauquiez va devoir se mettre au diapason pour coller aux idées de son propre parti, très enclin à l'Europe. Une pression soutenue par le Parti Populaire Européen (PPE).

Rédigé par dans Politique le 13/04/2018 à 06h24

Retour à la liste d'articles

Quand Laurent Wauquiez voyait Nicolas Sarkozy à la tête de la Commission européenne

Une proposition refusée par le principal intéressé. Lire la suite...

Depuis le Vercors, Gérard Collomb réagit au meurtre d'Adrien Perez

Ce vendredi, notamment à Engins et Méaudre dans le Vercors, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a rendu visite aux secours en montagne qui opèrent en Isère. Lire la suite...

Affaire Benalla : Gérard Collomb devant la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale

Ce lundi, deux personnalités seront auditionnées par l'Assemblée nationale pour mieux comprendre les coulisses de l'affaire Benalla. Lire la suite...

Promu au niveau national, Patrick Martin n’est plus président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes

Le cumul des deux sièges, sans oublier son agenda de chef d’entreprise bien chargé, n’était guère envisageable. Lire la suite...

A la Région, Laurent Wauquiez autorise les agents à suivre le foot… mais pas trop

Laurent Wauquiez serait-il légèrement mal placé pour reprocher aux socialistes et aux communistes de ne pas être suffisamment économes en ce qui concerne les dépenses de personnel ? Lire la suite...

Laurent Wauquiez montre la porte à la rebelle Virginie Calmels

La fronde n'aura pas duré longtemps. Lire la suite...

Grenoble : Alain Carignon sur le retour ?

L’ancien maire de Grenoble, Alain Carignon a dévoilé une liste pour "l'alternance" en 2020. Lire la suite...

Erai : la Région Auvergne-Rhône-Alpes risque une condamnation à 10 millions d’euros

Laurent Wauquiez a déjà coché la date du 26 juin sur son agenda. Lire la suite...

La ministre de l’Enseignement supérieur en visite à Grenoble

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement de la Recherche et de l'Innovation était dans la capitale des Alpes ce mercredi. Lire la suite...

Toujours fâché, Nicolas Sarkozy conseille à Laurent Wauquiez d’être tête de liste aux européennes

Ce mercredi, Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez doivent se rencontrer et échanger. Lire la suite...

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information Grenobloise, utilisez la recherche ci-dessous :
3 Articles aujourd'hui
19107 Articles
Mardi 21 Aout 2018

Liens commerciaux : Jazz | Allzic, radio gratuite | Rhone Alpes TV
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon